LE BIM DANS LES ACHATS PUBLICS DURABLES

Logo Vertuoze

LE BIM DANS LES ACHATS PUBLICS DURABLES

séparateur couleur

Le BIM, pour Building Information Modeling, sonne comme un mot légèrement barbare pour les novices du sujet.

De quoi s’agit-il ? Quel lien avec une démarche éco-responsable ? comment le BIM peut-il s’inscrire dans les marchés publics ?

A lire et à regarder en vidéo ici !

POURQUOI LE BIM EST-IL UN PROCESSUS INNOVANT ET DURABLE INTÉRESSANT À INTÉGRER DANS LES MARCHÉS PUBLICS ?

Usage du BIM dans les marchés publics : des freins à lever

Animateur du programme Vertuoze (programme porté par la Métropole Européenne de Lille pour la promotion de l’usage du BIM), le CD2E a organisé une rencontre avec les professionnels sur la commande publique en BIM (lire l’article). Lors des premiers échanges, des freins au développement du BIM dans les marchés publics sont identifiés. Parmi lesquels :

  • un manque de connaissance de la démarche
  • des apriori sur le sujet. « L’artisans s’imagine devoir faire de la maquette, alors que ce n’est pas ce qu’on lui demande ».
  • une perception limitée des usages qui peuvent en être faits

Une phase de sensibilisation au sujet et d’accompagnement des acteurs est donc essentielle pour passer les premiers barrages.

Le BIM : un potentiel de données techniques à exploiter pour une optimisation des ressources et une réduction des risques et coûts environnementaux

Qu’est-ce que le BIM ? Le BIM est un processus collaboratif permettant l’optimisation de la conception, la réalisation, l’exploitation ainsi que l’analyse de données techniques d’un bâtiment. Cette modélisation permet à tous les acteurs et tout au long du projet de :

  • visualiser et maitriser son évolution
  • optimiser les ressources
  • réduire les risques et les coûts environnementaux

Par ce processus, il s’agit de mieux connaitre le bâtiment, de maîtriser sa conception afin notamment de l’intégrer dans une démarche environnementale.

COMMENT FAVORISER CETTE PRATIQUE DU BIM DANS LES MARCHÉS PUBLICS ?

Des dispositifs réglementaires encouragent les acheteurs publics à demander l’utilisation d’outils de modélisation électronique des données du bâtiment dans les marchés de travaux. Plusieurs solutions s’offrent aux collectivités pour mettre en œuvre le BIM dans leurs marchés de travaux 

  • faire intervenir une entreprise spécialisée (AMO, MOE)
  • intégrer la compétence en interne
  • s’équiper d’applications de plateforme collaborative

Les modalités de prise en compte de la maquette numérique doivent être prévues dès la phase de concours.  Cela permettra d’identifier clairement la mission du maître d’œuvre.

L’usage du BIM contribue à une meilleure gestion des ressources et à une baisse de la consommation énergétique favorisant ainsi des bâtiments plus durables.

Les clauses BIM disponibles sur La clause verte

Il existe déjà plusieurs clauses opérationnelles que les acheteurs publics peuvent utiliser pour les intégrer dans les procédures de marchés publics.

séparateur couleur

Salon RiiB

Logo Vertuoze

Salon RiiB

séparateur couleur

Le 18 juin 2020 nous lancerons notre première édition des Rencontres de l’Intelligence et de l’Innovation dans le #bâtiment à Paris.

Une journée incontournable pour tous les professionnels du bâtiment !
Vivez pendant cette journée un parcours initiatique qui vous plongera dans le futur de la construction. 🏗

Soyez dans les starting Blocks ! 👊🏻

Rdv ici pour réserver votre badge : https://lnkd.in/eZSWeha
#Riib #Bâtiment #TheFuturOfConstruction #Innovation #SaveTheDate #visiteur

séparateur couleur

Gérer un patrimoine immobilier avec un processus BIM

Logo Vertuoze

Etude CEREMA : Gérer un parc de bâtiments à l'aide d'un processus BIM

séparateur couleur

Gérer un parc de bâtiments à l’aide d’un processus BIM (Building Information Modeling) est une solution intéressante, car cette démarche apporte des réponses au gestionnaire en termes de connaissance architecturale, de soutenabilité et d’optimisation des bâtiments. Ce guide est destiné à favoriser l’intégration du BIM dans la gestion de parc immobilier, aussi bien au niveau de la maquette numérique que de la méthodologie d’alimentation et d’utilisation des données.

DÉVELOPPER LES OUTILS NUMÉRIQUES POUR ENTRETENIR UN PARC DE BÂTIMENTS

Le BIM (Building information modeling) est un outil numérique dédié au bâtiment, qui intègre un ensemble de processus collaboratifs permettant d’alimenter et de faire évoluer la maquette numérique d’un bâtiment ou d’un parc de bâtiments tout au long de leur cycle de vie. Il permet ainsi d’améliorer l’efficacité des acteurs et de faire progresser la qualité des constructions.

 Aujourd’hui, le BIM est surtout mis en place en phases de programmation, de conception et de construction, mais il a également un fort intérêt pour la gestion, l’exploitation et la maintenance, qui représentent plus des deux-tiers du coût global et offrent des possibilités de réduction des coûts. La mise en place d’une démarche BIM incite l’ensemble des acteurs de la maîtrise d’ouvrage à mieux connaître le patrimoine, à inclure très en amont des projets les problématiques liées à la gestion et à l’exploitation, à raisonner en coût global

 Suite de l’article sur le lien :

Source : https://www.cerema.fr/fr/actualites/gerer-parc-immobilier-processus-bim-methodologie-conseils

Achat ou téléchargement du guide : https://www.cerema.fr/fr/centre-ressources/boutique/gerer-parc-immobilier-processus-bim-methodologie-conseils

séparateur couleur

Le campus du BIM

Logo Vertuoze

Le campus du BIM

séparateur couleur

Le campus du BIM par HEXABIM est une plateforme d’apprentissage en ligne, qui collabore avec les meilleurs experts du BIM et leaders industriels, pour donner aux professionnels du BIM les moyens de renforcer leurs connaissances et avancer sur leurs projets au quotidien.

HexaBIM lance le CAMPUS DU BIM

Web-conférences techniques, workshops, ateliers, démos, re-transmission d’événements, web-summits et formation en ligne couvrant tous les sujets en relation avec le BIM & le numérique

 

Source : https://www.hexabim.com/campus

séparateur couleur

BIM 4 VALUE

Logo Vertuoze

BIM4Value, générer de la valeur grâce au BIM

séparateur couleur

Le premier cadre de référence des usages du BIM est désormais à la disposition de tous les professionnels du bâtiment. L’objectif étant de générer de la valeur via la maquette numérique. Les premiers retours et bâtiments tests sont attendus pour la rentrée. 

Un cadre de référence créé par la SBA - Smart Building Alliance

Bim4value, le premier cadre de référence des usages du BIM, est désormais disponible. Téléchargeable gratuitement sur le site de Smart Buildings Alliance, il permet aux acteurs de la maîtrise d’ouvrage, de la conception, de la construction et de l’exploitation-maintenance de mieux utiliser la maquette numérique afin de créer de la valeur. « L’objectif principal de ce référentiel est de mettre en avant les bénéfices du BIM en termes économiques, environnemental… », précise Jérôme Mayet, membre du bureau Bâtiment de Syntec-Ingénierie.

Trente-trois usages du BIM ont été développés – contre 29 prévus à l’origine – tout au long du cycle de vie du bâtiment : de la programmation, à la conception, construction, jusqu’à l’exploitation maintenance. L’impact environnemental sur la déconstruction et le réemploi a même été étudié, tout comme les nouveaux services du bâtiment intégrant les objets connectés. Un travail titanesque qui a rassemblé pendant deux ans sept fédérations professionnelles (Cinov, CNOA, EGF.BTP, Fedene, FSIF, SBA et Syntec-Ingénierie) et une cinquantaine d’experts. « Nous avons été plus loin dans les usages en exploitation maintenance, la partie qui génère le plus de valeur en soi. Nous avons d’ailleurs commencé ce référentiel par l’exploitation maintenance avant de travailler sur la programmation et la conception. Il est en effet crucial dans tous projets BIM d’envisager l’exploitation maintenance dès le départ », expliquent de concert Jérôme Mayet et Nicolas Régnier, président de la Commission BIM de la SBA. 

 

La suite de l’article, source : https://www.cahiers-techniques-batiment.fr/article/generer-de-la-valeur-grace-au-bim.41510

Plus d’informations : https://www.smartbuildingsalliance.org/project/cadre-de-reference-b4v/

séparateur couleur

Les tendances BIM en matière d’innovation dans la conception des bâtiments

Logo Vertuoze

Etude de marché – Les tendances BIM en matière d’innovation dans la conception des bâtiments

séparateur couleur

Découvrez comment les maîtrises d’oeuvre du monde entier utilisent le BIM afin de mieux comprendre leurs projets et relier les données tout au long du cycle de vie d’un projet afin d’améliorer la prise de décision et obtenir ainsi de meilleurs résultats.

Dans cette présentation de Connecting Design Insight SmartMarket Brief, vous découvrirez :

  • Six fonctions d’analyse qui aident les équipes à générer plus efficacement des variantes de projets et à améliorer le processus de conception, les solutions de conception et les activités en aval.
  • Cinq capacités qui permettent aux concepteurs d’identifier les meilleures solutions possibles, par opposition aux solutions les plus pratiques, et d’optimiser les performances du bâtiment.
  • Et des exemples de leaders de ce secteur sur la façon dont les capacités d’analyse BIM génèrent plus de valeur pour les projets.

L’un des avantages avérés de l’utilisation du BIM est la capacité à créer des projets plus réalistes et maîtrisés. Il s’agit notamment de créer des esquisses très rapidement afin d’en faire ensuite une modélisation plus poussée en générant de multiples variantes de projet par le biais de technologies paramétriques et l’intégration de données contextuelles telles que la capture de la réalité (nuages de points) et les systèmes d’information géographique (SIG).

Par ailleurs, la capacité à analyser par la suite ces variantes de projets est essentielle. Cela permet de choisir la meilleure solution, et d’analyser la performance du bâtiment en comparant les options non seulement les unes par rapport aux autres, mais aussi par rapport aux points de référence du secteur, et en tirant parti des avantages d’algorithmes de conception tels que le generative design et autres.
La recherche présentée dans ce rapport s’appuie sur des enquêtes réalisées auprès d’architectes et d’ingénieurs nord américains afin d’établir des statistiques sur la connaissance, l’utilisation et les avantages actuels de ce large éventail de capacités BIM.

Vous pouvez télécharger le rapport en cliquant ici :

https://damassets.autodesk.net/content/dam/autodesk/www/campaigns/You-can-Subscription/aec-smart-market-brief-connecting-design-insight-en.pdf

 

séparateur couleur

Pays-Bas : une architecture durable grâce aux imprimantes 3D

Logo Vertuoze

Pays-Bas : une architecture durable grâce aux imprimantes 3D

séparateur couleur

Pour la start-up néerlandaise Aectual, l’avenir de l’architecture sera durable et écologique. Grâce aux imprimantes 3D, l’entreprise repousse les limites de la construction.

Des sols, des escaliers voire des bâtiments entiers, réalisés avec des imprimantes 3D … Il ne s’agit pas de science fiction, mais de créations réelles, fabriquées par l’entreprise néerlandaise Aectual.

Soutenue par la Politique de cohésion de l’Union Européenne, cette start-up s’est spécialisée dans les solutions architecturales durables et recyclables.

Pour Hans Vermeulen, son PDG, l’impression 3D permet de « créer un design sur mesure à grande échelle. »

Ce projet bénéficie d’un budget total de 860 000€, dont un peu plus de 300 000 ont été apportés par la Politique de Cohésion de l’UE.

L’équipe est composée de 15 personnes venues des Pays-Bas mais aussi d’Italie, de Russie, de Bulgarie et des Etats-Unis.

Les objets sont créés grâce à trois énormes imprimantes 3D. Yelle Feringa est le chef de la robotique. Il supervise toutes les machines, qui tournent 24h/24h, sept jour sur sept.

« Ces robots proviennent en réalité d’une usine automobile, explique-t-il. Ils ont, je pense, 15 ou 20 ans. Ils ont été remis à niveau, ainsi que l’ordinateur qui les contrôle. Généralement, ce sont plutôt les programmeurs qui fatiguent, pas les robots. Donc si parfois ils ne marchent plus, c’est à cause de nous ! »

Des sols écologiques et recyclables

En ce moment, l’équipe prépare une maison en 3D pour commémorer le centenaire du Bauhaus à Berlin. Précurseur du design contemporain, ce mouvement a eu un grand impact sur les arts appliqués.

Mais la spécialité d’Aectual, ce sont les sols fabriqués à partir de matériaux écologiques et recyclés.

Ester Wubben travaille pour la fondation Doen, qui soutient 270 ONG tournées vers le développement durable. Et c’est justement la dimension écologique des sols 3D qui a séduit Esther. Désormais, l’un de ces modèles orne la cantine des employés.

« Le secteur du bâtiment est responsable de 40% des émissions de CO2, déclare-t-elle. Avec les sols d’Aectual, il n’y a pas de déchet du tout. Et puis, dans l’antiquité, les Romains et les Grecs avaient des sols en pierre comme ça, et ils sont toujours là. Ce sont des sols qui durent très longtemps.« 

Entièrement recyclables, ces matériaux peuvent prendre toutes sortes de formes et de couleurs … Une infinité de possibilités.

séparateur couleur